Auvergne : et si des sous préfectures fermaient ?

C’est la question du moment, il se murmure que certaines sous préfectures de la région et ailleurs en France sont sur le point de disparaître. C’est l’arrêté du 20 mai 2008 pris pour l’application de l’article 4 du décret n° 64-260 du 14 mars 1964 modifié portant statut des sous-préfets qui a déclenché les contestations, cliquez-ici pour le lire.
L’arrêté précise dans son article 1 « La liste des postes de sous-préfet d’arrondissement de 2e catégorie susceptibles d’être occupés par des conseillers d’administration de l’intérieur et de l’outre-mer est la suivante » (…) on retrouve dans la liste Ambert, Brioude, Issoire, Saint-Flour, Thiers et Yssingeaux.
Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, précise dans un entretien à France Soir qu’il ne s’agit pas de fermeture.

En tout cas, la réforme est lancée et les élus locaux s’inquiètent déjà des répercussions sur l’emploi et le service public comme à Riom où le maire proteste déjà.



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<