Michelin : développement durable et réorganisation en Italie

Le point sur l’action Michelin , son intégration dans l’indice DJSI développement durable et la réoganisation de l’activité en Italie.

L’action Michelin en bourse

Le marché boursier est actuellement dans la tourmente avec une chute du CAC 40 qui s’amplifie presque chaque jour en passant de 5 000 points en mai  à 3 100 points aujourd’hui.
Regardons la situation de l’action Michelin qui subit elle aussi la crise boursière.

source : Boursier.com

L’action Michelin a connu un plus haut le 106 € le 9 juillet 2007 avant de connaitre un autre pic à 100 € le 11 octobre 2007. Depuis l’action Michelin a fortement chuté tout comme le CAC 40 qui a connu son pic à plus de 6 000 points le 1er juin 2007 avant de chuter à 3 100 points aujourd’hui.
Rien d’alarmant malgré tout pour Michelin qui reste une action sûre en ce temps de crise.

Michelin présent dans l’indice Dow Jones Sustainability Index

Michelin a intégré depuis de nombreuses années le développement durable comme un facteur essentiel dans la recherche et la réalisation de ses pneumatiques et cette année encore Michelin a été sélectionné pour la 4ème année consécutive dans l’indice Dow Jones Sustainability Index (DJSI) pour l’exercice 2008/2009.

Cet indice est constitué d’entreprises sélectionnées en fonction de leur performance dans le domaine du développement durable, performance réévaluée chaque année. Pour 2008/2009, l’indice comprend 320 entreprises réparties en 19 secteurs. Michelin est référencé dans le secteur « Automobile & Parts », au même titre que BMW, Daimler, Denso, Johnson Control, Pirelli, Renault, Toyota et Volkswagen. Cette distinction est significative, notamment pour les investisseurs et analystes financiers. Elle souligne l’engagement du Groupe dans le domaine du développement durable et distingue les résultats obtenus par la démarche Performance et Responsabilité Michelin.

Le plan d’amélioration de sa compétivité en Italie

Le Groupe investira plus de 200 millions d’euros d’ici 2013, afin de moderniser ses usines en Italie. Ce plan industriel s’accompagnera d’une réorganisation des usines italiennes de Michelin, afin de les rendre plus productives et plus spécialisées.

  • L’usine de Cuneo augmentera significativement sa capacité de production, pour devenir l’unité de production la plus importante pour les pneus tourisme haut de gamme en Europe.
  • L’atelier de Stura, à Turin, arrêtera ses activités de production de pneus tourisme à la fin 2009. Le site de Turin maintiendra d’une part la fabrication de semi-finis et d’autre part son pôle logistique, du fait du transfert du magasin de Vercelli.

Le groupe Michelin s’engage, d’une part, à proposer un poste à chaque salarié concerné et d’autre part, à recréer sur le territoire le même nombre d’emplois que ceux qui seront supprimés. Un programme de soutien à la création d’emplois sera mis en œuvre pour la reconversion industrielle du site de Stura et la revitalisation du bassin de Turin.

Ce plan de modernisation et de réorganisation, permettra au groupe Michelin de renforcer sa position industrielle en Italie, car ce pays est et restera une base industrielle forte pour le Groupe.

Michelin est présent en Italie depuis 1907 et compte aujourd’hui plus de 5 000 personnes dans ses quatre sites industriels d’Alessandria, Cuneo, Fossano et Turin.



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<