Le projet de classement à l’UNESCO de la Chaîne des Puys recalé par le gouvernement

Le Conseil général du Puy-de-Dôme a lancé, il y a plusieurs mois, le projet de classement de la Chaîne des Puys et de la Faille de la Limagne  au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cependant, le dossier qui devait passer différentes étapes, a été recalé par le gouvernement et le Président de la République. C’est vraiment dommage car la candidature était soutenu par tous dans la région : particuliers, sportifs, entreprises… Mais les auvergnats ont l’habitude de se battre et toute l’équipe du projet va reprendre son travail pour  démontrer toute la qualité du dossier.

Le projet de classement

L’Auvergne et le Puy-de-Dôme a mis en place depuis plus de 30 ans des actions de valorisation de son patrimoine naturel :

  • dès 1977 le parc naturel régional des Volcans d’Auvergne,
  • en 2000, classement de la Chaîne des Puys au titre de la loi 1930 sur les monuments naturels et les sites,
  • en 2008 le Sommet du Puy-de-Dôme a été labellisé Grand Site de France,
  • en mai 2012, le train à crémaillère viendra renforcer l’attractivité du sommet emblématique du département et de la région.

Le projet collectif est mené par le Conseil général du Puy-de-Dôme, conjointement avec le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne (PNRVA) et les services de l’Etat en région, avec le soutien de la région Auvergne et de l’agglomération clermontoise.

La candidature a 4 objectifs :

  1. Faire reconnaître la valeur universelle exceptionnelle de ce bien en tant qu’élément du patrimoine de l’humanité
  2. Garantir sa préservation et son intégrité sur le long terme et les concilier avec les évolutions économiques et sociales
  3. Impulser un développement local durable porté par un tourisme responsable et une attractivité renforcée du territoire
  4. Valoriser et encourager la recherche scientifique nationale et internationale sur un site majeur, notamment pour la volcanologie et la géologie

Un échec mais pas un arrêt

Le Conseil général du Puy-de-Dôme avait lancé un site dédié au projet : http://www.chainedespuys-failledelimagne.com. Il va continuer à vivre car malgré cet échec, la candidature est toujours d’actualité et va être relancée, améliorée pour une sélection par le gouvernement en 2013.

Nathalie Kosciucko-Morizet a souligné la qualité du projet auvergnat et le projet est toujours soutenu par le ministère du Développement durable pour une prochaine candidature.

Les 2 projets sélectionnés

  • La grotte Chauvet : elle se situe dans l’Ardèche et a été découverte à proximité de Vallon-Pont-d’Arc en 1994. Elle propose des peintures datées à – 36 000 ans.
  • Le vignoble de Bourgogne : il s’agit de la demande de classement des « climats » de la Bourgogne.

Pour en savoir plus :



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<