Le TGV Auvergne est-il menacé par la crise ?

Ce mercredi 11 juillet 2012, le ministre délégué au budget Jérôme Cahuzac a été interviewé sur France 2 dans Télématin et il a s’interroger sur la prolongation de telle ou telle ligne TGV plutôt que l’amélioration de réseau secondaire et résoudre les retards considérables et le manque de fiabilité de ces dernières années. Doit-on entendre par ce discours que les projets de lignes à grande vitesse comme la LGV Paris – Orléans – Clermont – Lyon pourraient être retardées ou annulées ! L’Auvergne et le centre de la France seront-ils exclus définitivement de la grande vitesse ?  …

Ce mercredi matin, le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac a pointé différents points en suspens au niveau des projets de lignes à grande vitesse :

  • le financement des lignes que la droite n’avait pas envisagé
  • le rapport de la Cour des Comptes qui indiqué que le coût cumulé des 14 nouvelles LGV était de 260 milliards d’euros : 1/3 pour l’Etat, 13 pour les collectivités locales.
  • le gain marginal de certaines prolongation de lignes TGV
Il a pointé également les points critiques sur lesquels la SNCF et RFF doivent investir :
  • l’entretien des réseaux secondaires
  • améliorer la fiabilité du matériel
  • limiter les retards.

Il a bien indiqué que  » Le gouvernement n’aura pas d’autre choix que de renoncer à certaines des options qui ont été privilégiées ».

Quel avenir pour le TGV Auvergne ?

Après le feu vert de la commission national du débat public et celui de RFF, des études complémentaires sur les tracés « Ouest » et « Médian » tout en intégrant Roanne ont été lancées. Le projet a comme nom de code  LGV « Coeur de France ». Ce projet ne fait pas parti des 14 LGV votés par la loi Grenelle 2 mais des lignes complémentaires pouvant être mises en place après 2020 seulement. Cependant, les collectivités locales poussent rapidement le dossier et la population est très active. Ce projet est un axe important de développement et d’aménagement équitable du territoire.

Mais le financement va-t-il suivre ? Le dossier n’a pas été poussé par l’ancien gouvernement au niveau européen et sans financement européen pas de projet ! La solution envisagée sera probablement un partenariat public – privé comme pour la LGV Atlantique en cours de construction entre Tours et Bordeaux mais quel sera le prix final du projet ?
Le coût total du projet devrait tourner entre 12 et 13 milliards d’euros ! Une somme très importante à trouver en période de crise.



Articles à découvrir

5 réponses

  1. tartiere dit :

    Désolé mais il serait beaucoup plus intelligent ,responsable,économique,écologique et j’en passe, d’investir dans les lignes transversales,régionales,départementales, afin de desservir tous le monde,plutôt que d’investir dans un tgv juste pour les hommes d’affaires et de gagner 1heure en plus….mais non ils vont arriver a le mettre en place ce tgv au détriment du bien public ….

  2. SIGISMOND dit :

    Bravo à la réponse de « tartière » ! enfin quelqu’un qui a les pieds sur terre, et même peut être dans le ballast ! Et les propos du ministre Cahuzac tiennent le rail !

    Ma plus grande crainte reste que si le projet POCL démarre, il pompe l’ensemble des ressources financières au détriment de tout le réseau classique. Car il n’y a plus les fiances nécessaires pour tout mener de front ! Et l’Auvergne a le droit d’être reliée a Béziers Bordeaux Marseille etc autrement qu’en car de substitution !!!

    Merci

  3. SIGISMOND dit :

    NOTES A MONSIEUR SOUCHON CONCERNANT LA RENOVATION DE L INTERCITE PARIS CLERMONT

    J’apprends ce jour, par voix de presse in « La Montagne », qu’un programme de rénovation du matériel de l’Intercité Bercy-Clermont-Ferrand est sur le grill. C’est une nouvelle heureuse quand on sait que le TGV POCL n’arriveras pas avant – au mieux – 2025 ,sous toute réserve de bouclage financier du projet (une gageure dans l’état de l’économie actuelle… ! ).
    Je regrette que Clermont ne regarde que vers Paris une fois de plus ! Monsieur Souchon semble peut intéressé a s’occuper des autres lignes de la région qui en ont d’avantage besoin encore!

    Pour nous faire patienter, et pour se faire pardonner le déclassement en gare de 3eme classe à Bercy, le matériel va subir une cure de remise à niveau. Un ouvrage salutaire quand, comme moi, en l’empruntant régulièrement, on constate que l’aménagement initial du Téoz des années 90 était tout juste passable à l’état neuf ( il n’a jamais su faire oublier la qualité des aménagements d’origine 75 des designer Quinet et Tallon ) et qu’il a surtout excessivement mal vieilli.

    Dans son article, la Montagne affirme que cette ligne est classée ligne d’équilibre du territoire . Est-ce vrai ?

    Monsieur Souchon déclare par ailleurs que « le cahier des charges pour ce programme de remise à niveau est prêt ». Mais qui l’a écrit ? Que contient t’il ? J’aimerais en savoir d’avantage. Car une fois ce programme exécuté, je devrais de nouveau voyager pendant 20 ans avec les aménagements de ce matériel qu’on aura bien voulu créer . Ils doivent donc être parfait !

    J’espère que les erreurs des aménagements de 2nd classe coach seront bien rectifiés ! Les jolies appliques murales étaient très design certes, mais situées juste à hauteur du regard, elle sont excessivement fatigantes pour les yeux lors des parcours de nuit. Leur support en plastique au niveau des trumeaux de baies vitrées sont excessivement gênant aussi pour les épaules des voyageurs assis coté fenêtre. Lorsqu’un autre voyageur est assis coté couloir, mieux vaut être un tout petit gabarit sinon on ne peut pas s’installer sans donner des coups d’épaule au voisin coté couloir,

    leur suppression est donc indispensable.

    Enfin, je regrette la disparition totale de compartiment en 2nd classe beaucoup plus convivial, et le manque de places en vis à vis. La copie des aménagements type aéronautique n’est pas idéale, elle est même à banir !
    L’impossibilité de réserver une première compartiment par internet est aussi très désagréable pour les voyageurs qui pratiquent la ligne de bout à bout ! etc etc …

    Pour éviter toutes ces erreurs de conception, la procédure du cahier des charges intègrent t’elle la soumission du projet à un panel de voyageur régulier de la ligne pour s’assurer qu’aucune erreur de conception ne passe la mise en service effective. Car au delà, la prise en compte des remarques des usagers seras trop tardive, et sans doute impossible. Si, un tel panel existe, je souhaites en faire partie !

    On apprendrais également que des locomotives sont en cours de « remotorisation  » s’agit t’il de Sybic ?
    J’apprends également que les toilettes vont être fiabilisées, mais cette affirmation réapparaît tous les ans ….
    On peut lire enfin que la suspension de voitures Corail va être améliorée, ce qui n’est pas un luxe quand on connait la mauvaise qualité de la voie entre Moret et Nevers ! Pourquoi cette fiabilisation est elle entreprise maintenant alors qu’elle aurait pu être mise en service il y a 2012-1975 == 37 ans de la sortie d’usine des Corails?

    Merci de tenir compte de ces remarques M Souchon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<