Les 15 nouveaux cantons dans le Cantal en 2015

Suite à la promulgation de la nouvelle loi pour l’élection des conseillers départementaux, dans chaque département, les cantons ont été redécoupés. Voici le nouveau découpage des cantons pour le département du Cantal.

Le mode d’emploi de la nouvelle élection des « conseillers départementaux »

Les conseils généraux deviennent les conseils départementaux et les conseillers généraux deviennent les conseillers départementaux.
L’élection des conseillers a lieu tous les 6 ans et se passe dans le cadre du canton. C’est une élection au suffrage universel direct, avec un scrutin binominal majoritaire à deux tours, à raison de deux conseillers par canton élus au sein d’un binôme de candidats comprenant un homme et une femme.

Une fois élus, les membres du conseil départemental, élisent à leur tour, pour six ans, le président du conseil départemental.

Mon point de vue : Avec la nouvelle loi, le nombre de cantons a été divisé par deux mais le nombre de conseillers restent le même avec la parité. Finalement, cette réforme ne fera pas faire d’économies aux finances publiques ! Vraiment dommage…
Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelle réforme territoriale permettrait vraiment de simplifier le mille-feuille administratif et de faire des économies ?

La nouvelle carte cantonale du Cantal

cantons_cantal_2015

Cliquez-sur l’image pour voir la carte en grand.

Voici le découpage officiel, tel qu’il est indiqué dans le décret publié au JO.

 

Le canton n° 1 (Arpajon-sur-Cère) comprend :
Arpajon-sur-Cère, Calvinet, Cassaniouze, Junhac, Labesserette, Lacapelle-del-Fraisse, Ladinhac, Lafeuillade-en-Vézie, Lapeyrugue, Leucamp, Montsalvy, Prunet, Sansac-Veinazès, Sénezergues, Vieillevie.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d’Arpajon-sur-Cère.

Le canton n° 2 (Aurillac-1) comprend :
1° La commune d’Ytrac ;
2° La partie de la commune d’Aurillac située à l’ouest d’une ligne définie par l’axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune d’Ytrac, chemin d’Antuejoul, chemin des Remparts, rue de Pesteils, route de Belbex, rue Jean-Moulin, place du 8-Mai-1945, ligne de chemin de fer reliant Ytrac à Clermont-Ferrand, passerelle reliant la rue François-Maynard à la rue du Ceyla, chemin de Berthou, rue de la Montade, avenue des Volontaires, boulevard de Verdun, avenue du Plomb-du-Cantal, rue Léon-Blum, rue Victor-Jara, ligne perpendiculaire jusqu’à la rue Maurice-Ravel entre le 10 et le 16, rue Maurice-Ravel, rue Georges-Clemenceau, boulevard de Canteloube, rue de Marmiesse, rue de Baradel, chemin du Bousquet, chemin de Marmiers, jusqu’à la limite territoriale de la commune d’Arpajon-sur-Cère.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d’Aurillac
Le canton n° 3 (Aurillac-2) comprend :
la partie de la commune d’Aurillac située à l’est d’une ligne définie par l’axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune d’Ytrac, chemin d’Antuejoul, chemin des Remparts, rue de Pesteils, route de Belbex, rue Gaston-Maumy, avenue de la Liberté (route départementale 120), rue Croix-du-Vialenc, rue Loucheur, rue du Docteur-Michel, rue Ribot, boulevard Louis-Dauzier, boulevard Eugène-Linthilhac, place d’Aurinques, rue du Président-Delzons, place du Square, avenue Gambetta, cours de la Jordanne, rue du Pont-d’Aliès, pont Pierre-Marty, cours de la Jordanne, rue Pierre-Marty, rue de Clairvivre, promenade, rue de la Jordanne, ligne droite perpendiculaire à la rue de la Jordanne partant entre le 10 et le 12 jusqu’à la ligne de chemin de fer, ligne de chemin de fer reliant Ytrac à Clermont-Ferrand, jusqu’à la limite territoriale de la commune d’Arpajon-sur-Cère.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d’Aurillac.
Le canton n° 4 (Aurillac-3) comprend :
la partie de la commune d’Aurillac non incluse dans les cantons d’Aurillac-1 et d’Aurillac-2.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d’Aurillac.
Le canton n° 5 (Mauriac) comprend :
les communes suivantes : Ally, Anglards-de-Salers, Barriac-les-Bosquets, Brageac, Chalvignac, Chaussenac, Drugeac, Escorailles, Le Fau, Fontanges, Mauriac, Pleaux, Saint-Bonnet-de-Salers, Saint-Martin-Cantalès, Saint-Martin-Valmeroux, Saint-Paul-de-Salers, Sainte-Eulalie, Salers, Salins, Le Vigean.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Mauriac.Le canton n° 6 (Maurs) comprend :
les communes suivantes : Boisset, Fournoulès, Leynhac, Marcolès, Maurs, Montmurat, Mourjou, Quézac, Roannes-Saint-Mary, Rouziers, Saint-Antoine, Saint-Constant, Saint-Etienne-de-Maurs, Saint-Julien-de-Toursac, Saint-Mamet-la-Salvetat, Saint-Santin-de-Maurs, Sansac-de-Marmiesse, Le Trioulou, Vitrac.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Maurs.Le canton n° 7 (Murat) comprend :
les communes suivantes : Albepierre-Bredons, Allanche, Celles, Chalinargues, La Chapelle-d’Alagnon, Charmensac, Chastel-sur-Murat, Chavagnac, Cheylade, Le Claux, Dienne, Joursac, Landeyrat, Laveissenet, Laveissière, Lavigerie, Murat, Neussargues-Moissac, Peyrusse, Pradiers, Saint-Saturnin, Sainte-Anastasie, Ségur-les-Villas, Ussel, Vernols, Vèze, Virargues.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Murat.Le canton n° 8 (Naucelles) comprend :
les communes suivantes : Besse, Crandelles, Freix-Anglards, Girgols, Jussac, Laroquevieille, Marmanhac, Naucelles, Reilhac, Saint-Cernin, Saint-Chamant, Saint-Cirgues-de-Malbert, Saint-Illide, Saint-Projet-de-Salers, Teissières-de-Cornet, Tournemire.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Naucelles.Le canton n° 9 (Neuvéglise) comprend :
les communes suivantes : Alleuze, Anglards-de-Saint-Flour, Anterrieux, Celoux, Chaliers, Chaudes-Aigues, Chazelles, Clavières, Deux-Verges, Espinasse, Faverolles, Fridefont, Jabrun, Lavastrie, Lieutadès, Lorcières, Loubaresse, Maurines, Neuvéglise, Rageade, Ruynes-en-Margeride, Saint-Georges, Saint-Just, Saint-Marc, Saint-Martial, Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues, Saint-Urcize, Soulages, La Trinitat, Vabres, Védrines-Saint-Loup.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Neuvéglise.

Le canton n° 10 (Riom-ès-Montagnes) comprend :
les communes suivantes : Apchon, Auzers, Chanterelle, Collandres, Condat, Le Falgoux, Lugarde, Marcenat, Marchastel, Méallet, Menet, Montboudif, Montgreleix, Moussages, Riom-ès-Montagnes, Saint-Amandin, Saint-Bonnet-de-Condat, Saint-Etienne-de-Chomeil, Saint-Hippolyte, Saint-Vincent-de-Salers, Trizac, Valette, Le Vaulmier.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Riom-ès-Montagnes.

Le canton n° 11 (Saint-Flour-1) comprend :
1° Les communes suivantes : Andelat, Auriac-l’Eglise, Bonnac, La Chapelle-Laurent, Coltines, Coren, Ferrières-Saint-Mary, Lastic, Laurie, Leyvaux, Massiac, Mentières, Molèdes, Molompize, Montchamp, Rézentières, Roffiac, Saint-Mary-le-Plain, Saint-Poncy, Talizat, Tiviers, Valjouze, Vieillespesse ;
2° La partie de la commune de Saint-Flour située à l’ouest d’une ligne définie par l’axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune d’Andelat, ligne de chemin de fer Saint-Flour-Chaudes-Aigues, avenue de Clermont-Ferrand, avenue du 11-Novembre, avenue de Verdun, route départementale 10, jusqu’à la limite territoriale de la commune de Villedieu.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Saint-Flour.

Le canton n° 12 (Saint-Flour-2) comprend :
1° Les communes suivantes : Brezons, Cézens, Cussac, Gourdièges, Lacapelle-Barrès, Malbo, Narnhac, Oradour, Paulhac, Paulhenc, Pierrefort, Saint-Martin-sous-Vigouroux, Sainte-Marie, Sériers, Tanavelle, Les Ternes, Valuéjols, Villedieu ;
2° La partie de la commune de Saint-Flour non incluse dans le canton de Saint-Flour-1.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Saint-Flour.

Le canton n° 13 (Saint-Paul-des-Landes) comprend :
les communes suivantes : Arnac, Ayrens, Cayrols, Cros-de-Montvert, Glénat, Lacapelle-Viescamp, Laroquebrou, Montvert, Nieudan, Omps, Parlan, Pers, Rouffiac, Le Rouget, Roumégoux, Saint-Etienne-Cantalès, Saint-Gérons, Saint-Paul-des-Landes, Saint-Santin-Cantalès, Saint-Saury, Saint-Victor, La Ségalassière, Siran.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Saint-Paul-des-Landes.

Le canton n° 14 (Vic-sur-Cère) comprend :
les communes suivantes : Badailhac, Carlat, Cros-de-Ronesque, Giou-de-Mamou, Jou-sous-Monjou, Labrousse, Lascelle, Mandailles-Saint-Julien, Pailherols, Polminhac, Raulhac, Saint-Cirgues-de-Jordanne, Saint-Clément, Saint-Etienne-de-Carlat, Saint-Jacques-des-Blats, Saint-Simon, Teissières-lès-Bouliès, Thiézac, Velzic, Vézac, Vezels-Roussy, Vic-sur-Cère, Yolet.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Vic-sur-Cère.

Le canton n° 15 (Ydes) comprend :
les communes suivantes : Antignac, Arches, Bassignac, Beaulieu, Champagnac, Champs-sur-Tarentaine-Marchal, Jaleyrac, Lanobre, Madic, La Monselie, Le Monteil, Saignes, Saint-Pierre, Sauvat, Sourniac, Trémouille, Vebret, Veyrières, Ydes.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d’Ydes.



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<