ASM : un volcan s’éteint.. une nouvelle ère se prépare

L’ASM Clermont Auvergne a perdu, ce samedi 10 mai 2014 au Stade Marcel Michelin contre le Castres Olympique en match de barrage. Cette défaite sonne comme la fin de la plus belle période de l’ASM Clermont Auvergne depuis sa création en 1911. Je vous propose de revenir sur ces 8 dernières années et de parler de l’avenir du club. Merci à Vern Cotter et tous les joueurs pour toutes ses émotions.

L’ère Vern Cotter

2006-2007 : l’arrivée

Brock James, Napo Nalaga, .. arrivent comme joueurs et Vern Cotter devient entraineur. Après plusieurs saisons très moyennes, l’ASM mise beaucoup sur le coach néo-zélandais. Il va rapidement donner satisfaction grâce à la première finale du club en TOP 14 depuis 2001. Cette finale est perdue contre le Stade Français 23 à 18. Mais, l’ASM gagne tout de même le Challenge européen 22 à 16 contre Bath.

2007-2008 : la confirmation d’un groupe

L’ASM retrouve la grande Coupe d’Europe. Malgré la deuxième place du groupe, l’ASM ne fait pas parti des deux meilleurs deuxièmes.
Côté championnat, l’ASM termine première de la phase régulière avec un score impressionnant de 96 points. Le club gagne facilement contre Perpignan en demi-finale mais perd encore en finale contre le Stade Toulousain : 20 à 26.

Portrait de l’entraineur réalisé à l’époque :

Vern COTTER par Asm-Rugby

2008-2009 : la déception

L’ASM ne réussit pas à sa saison européenne en terminant seulement troisième de sa poule en HCUP.
En championnat, l’ASM termine troisième de la phase régulière, gagne contre le Stade Toulousain en demi-finale mais perd en finale contre Perpignan. L’équipe catalane avait dominé le championnat.

2009-2010 : la Victoire

L’arrivée de Morgan Parra est importante. Ce jeune joueur de 20 ans va devenir une carte maitresse du jeu clermontois. En championnat, l’ASM finit troiisème de la phase régulière. Le match de barrage contre le Racing est serré mais l’ASM gagne 21 à 17. En demi-finale, le suspense est bout de la prolongation contre Toulon : victoire 35 à 29. Enfin, en finale, le club auvergnat gagne 19 à 9 la finale contre Perpignan, le 29 mai 2010.
Le peuple auvergnat accueille le premier bouclier de l’histoire du club, place de Jaude.
En HCUP, L’ASM se qualifie pour les quarts de finale et joue contre le Leinster en Irlande. Brock James manque le drop de la victoire mais une histoire d’amour se créée en les supporters du Leinster et de l’ASM.

Reportage sur Vern Cotter quelques mois avant le sacre

Reportage sur Vern Cotter par lesampaud

La victoire : résumé du match

2010-2011 : le contre-coup du titre

En HCUP, l’ASM termine deuxième de sa poule où mais ne sera pas qualifiée pour la phase finale.
En championnat, le club finit quatrième de la saison régulière et accuse le contre-coup du premier titre. En phase finale, l’ASM gagne en barrage à domicile contre Biarritz mais se fait sortir en demi-finale par le Stade Toulousain.

2011-2012 :Une demi-finale en CHUP

En HCUP, l’ASM continue d’apprendre et se qualifie pour sa première demi-finale de son histoire. Le match contre le Leinster a lieu à Bordeaux où la Yellowarmy a transformé le stade Chaban-Delmas en stade Marcel Michelin. Après un bon début de match, les irlandais gagneront malgré l’envie des joueurs et le soutien des supporters.

2012-2013 : si près de la première étoile européenne

L’ASM réussit une saison de rêve en HCUP jusqu’à la finale. Le club gagne contre Montpellier en quart de finale, contre le Munster en demi-finale. Mais l’ASM perd d’un petit point en finale 15 à 16 contre Toulon malgré une large domination.
En championnat, l’ASM termine deuxième de la phase régulière mais perd en demi-finale contre Castres, une semaine après l’échec en finale européenne.
Vern Cotter annonce qu’il entrainera l’équipe d’Ecosse à partir de la saison 2014 – 2015. Le club annonce rapidement que c’est Franck Azema son adjoint qui prendra les reines du club.

2013-2014 : Des illusions

En HCUP, les auvergnats réalisent une belle phase de poule qui permet au club de recevoir à domicile en quart de finale. L’ASM reçoit le Leicester et gagne un match difficile. En demi-finale, le club se déplace à Londres pour jouer contre les Saracens mais c’est la douche froide. Entre erreur d’arbitrage, mauvais choix tactique, le match est perdu 46 à 6.
En championnat, le classement n’a jamais été autant serré. L’ASM s’en sort plutôt bien en terminant troisième de la phase régulière et peut accueillir le Castres Olympique en match de barrage. Malheureusement, après 77 victoires sans défaite au Stade Marcel Michelin, c’est Castres qui gagne 22 à 16. L’ASM n’a jamais réussi à prendre le match à son compte et perd logiquement son premier match à domicile depuis novembre 2009.

La nouvelle ère : Franck Azema

La saison prochaine va marquer l’ouverture d’une nouvelle ère pour le club avec un nouvel entraineur, de nombreux départs et de nombreuses arrivées.

Les joueurs qui quittent le club

  • Sitiveni Sivivatu part à Castres,
  • Regan King rejoint les Scarlets,
  • Lee Byrne rejoint Newport
  • Elvis Vermeulen prend sa retraite
  • Cabello part à Perpignan,
  • Nathan Hines rejoint Sale,
  • Roulin va à Aurillac,
  • Granouillet va à Aurillac,
  • Gerhard Vosloo rejoint le RCT.

Les nouveaux joueurs qui arrivent

  • Le français, Camille Lopez, l’ouvreur de l’USAP rejoint le club pour 3 ans.
  • Le centre gallois, Jonathan Davies a signé un contrat pour les 2 prochaines saisons (plus une optionnelle).
  • L’arrière de Bath, Nick Abendanon s’est engagé pour deux saisons (plus une optionnelle).
  • Zac Guildford, l’ailier ou arrière all-black portera le maillot de l’ASM Clermont Auvergne jusqu’en juin 2016 (option juin 2017).
  • Le talonneur australien John Ulugia (27 ans, 3 sélections avec les Wallabies A) rejoindra l’ASM Clermont Auvergne, à compter du 1er Juillet 2014, pour deux saisons (plus une optionnelle).
  • Pedro Bettencourt, un trois-quart centre (19 ans). L’international portugais, 8 sélections, a signé pour trois ans et intégrera le centre de formation des jaunards.
  • Le seconde ligne tricolore, Sébastien Vahaamahina (22 ans, 5 sélections) arrive pour 3 ans.
  • En troisième ligne, le jeune Viktor Kolelishvili revient après un prêt à Lyon.

Côté staff, c’est Franck Azema qui prend la suite de Vern Cotter. Il sera secondé par Gibbes qui vient du Leinster.

Le stade et le centre de formation évoluent

Début 2016, le nouveau centre d’entrainement verra le jour à côté du Stade Marcel Michelin. Ce nouvel espace proposera sur 2 800 m², un vrai lieu de vie pour le quotidien des joueurs et du staff.

Ainsi les anciens locaux situés sous la tribune Phliponeau seront transformés pour proposer 500 places supplémentaires pour les supporters.



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<