Supprimer l’Auvergne en rattachant le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire à Rhône-Alpes ?

Depuis l’annonce du projet de réforme territoriale annoncée début janvier 2014, par le Président de la République, l’avenir de la région Auvergne est de plus en plus incertaine. Certains imaginent une fusion avec le Limousin, d’autres avec Rhône-Alpes, ou encore une fusion à trois entre l’Auvergne, le Limousin et le Centre. Aujourd’hui, c’est le député de la Loire Jean-Louis Gagnaire (PS) qui nous dévoile son idée : démanteler l’Auvergne en rattachant le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire à Rhône-Alpes, les autres départements seraient rattacher à d’autres régions.

Dans une lettre adressée aux autres parlementaires, ce mardi 27 mai 2014, le député de la Loire Jean-Louis Gagnaire (PS) rappelle, tout d’abord, les enjeux de la réforme territoriale, avant de parler de l’opportunité pour le département de la Loire se « repositionner » entre Rhône-Alpes et Auvergne.

En effet, le projet de réforme devrait laisser la possibilité aux régions de fusionner entre elles mais aussi de grandir en proposant le rattachement d’un ou plusieurs départements à d’une autre région. Dans ce cas, l’ancienne région serait démentelée.

Jean-Louis Gagnaire propose le rattachement du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire à la région Rhône-Alpes pour plusieurs raisons :

  • « rééquilibrer à l’ouest » la région,
  • les connexions déjà existantes au niveau routier comme l’A89 entre Clermont-Fd et Lyon,
  • les coopérations existantes dans le domaine universitaire et hospitaliers,
  • la Haute-Loire qui est déjà tournée vers Saint-Etienne et la Loire,
  • le projet de ligne à grande vitesse entre Paris – Clermont – Lyon,
  • les échanges économiques entre les deux régions.

Cependant, il ne voit pas le Cantal et l’Allier dans cette fusion. Il imagine que ces deux départements seront rattachés aux deux autres régions périphériques du Massif Central.

Pour conclure, il laisse la porte ouverte aux avis, contributions et réactions aux parlementaires.

Que pensez-vous de cette proposition ?

Dans un prochain article, j’exposerai les atouts d’une région « Rhône-Alpes-Auvergne » comme j’ai exposé lundi, les atouts d’une région « Grand Centre Auvergne, Centre, Limousin ».  Mais pensez-vous qu’il soit judicieux de démanteler l’Auvergne comme le propose Jean-Louis Gagnaire ? Le Cantal se retrouverait en Midi-Pyrénées, l’Allier en région Centre ou Bourgogne.

A noter que le projet de loi qui permettra de mettre en place la fusion des régions, sera examiné en Conseil des ministres le 4 juin prochain.



Articles à découvrir

3 réponses

  1. Mothe dit :

    Bonjour,
    Je pense que la fusion des régions ne doit surtout pas conduire a un démantèlement de régions, et encore moins de la Région Auvergne. La fusion des régions doit conduire a une « fusion » et non a un démantèlement. L’Auvergne est une Région de caractère, elle a une identité régionale forte, et nous ne pouvons pas faire de l’administratif et avoir des points de vue comptable avec ce genre de réforme de très grande envergure. Je suis pour une fusion de la Région Rhône-Alpes et de la Région Auvergne.
    Bonne journée,
    Jonathan Mothe

  2. Alain GAUDET dit :

    Contrairement au commentaire précédent je pense qu’il faut profiter de l’étude du nouveau découpage territorial pour réfléchir et définir de nouveaux périmètres qui ne doivent pas obligatoirement tenir compte des découpages anciens actuels.
    Est-il vraiment indispensable d’intégrer encore les limites actuelles des départements qui ne correspondent pas toujours à la réalité économique?
    Ne doit-on pas profiter de ce bouleversement pour tout remettre à plat et définir les futurs nouveaux territoires pour qu’ils correspondent aux réalités administratives, économiques …. modernes du XXI° siècle?
    Ne doit-on pas, comme évoqué depuis de nombreuses années, intégrer dans les réflexions les notions de bassins de vie et de pays?
    Sans surtout remettre en cause le passé et l’histoire d’une région, il est indispensable sinon primordial de tenir compte des réalités économiques et des habitudes des populations.
    Demandez aux habitants de l’Est de la Haute Loire s’ils se considèrent comme « Auvergnats »
    De tout temps cette partie du territoire a été tourné vers la région Rhône Alpes et Saint Etienne. La vocation naturelle, administrative et économique de cette partie de département est Rhône Alpine, et vouloir intégrer cette partie dans une nouvelle région Auvergne Limousin Centre par exemple (découpage évoqué dans un article paru) ne serait vraiment pas judicieux

    Existera-t-il des politiques pour ouvrir SERIEUSEMENT un débat de fond sur le sujet qui ferait abstraction de tous tabous, de tous intérêts personnels des uns et des autres, et qui pourrait tout simplement mettre en exergue le bien être (au sens large du terme) des habitants
    Peut-on espèrer?
    Puis-je encore rèver ?

  3. Bernard dit :

    pourquoi ne pas profiter de ce moment de reflexion (bien qu’il ne doive pas trop durer dans le temps) pour organiser un vrai débat public avec particiupation des citoyens ? il suffairait de mobiliser tous les médias locaux: presse écrite LM, radio FBPA, tele FR3, internet site Conseil Régional ou Préfecture , réunions publiques ouvertes à tous, ….etc

    moi aussi je crois que la réalité économique du 21eme siècle à l’heure des enjeux européens pour vos territoires plaide pour un rattachement sur Rhone-Alpes du 43 et du 63 à minima. Ensuite pourquoi pas le Bourbonnais vers le Centre et le Cantal vers l’Occitanie.
    Pour ma aprt je préfère une agglomération qui joue en Coupe d’Europe qu’une qui joue avec ses petits copains en Coupe de France…à tous points de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<