Réforme territoriale : la carte des 13 régions adoptée à l’Assemblée

Après le Sénat, ce sont les députés qui examinent la réforme territoriale, relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les députés ont adopté le premier article concernant le découpage des 13 nouvelles régions.

La nouvelle délimitation des régions à compter du 1er janvier 2016 avec le regroupement des 21 régions métropolitaines actuelles afin de constituer 13 régions

carte_regions-2014



Articles à découvrir

5 réponses

  1. Tireman dit :

    Cette carte parait mieux équilibrée.
    Mais hélas, l’Auvergne est toujours affublée de ce conjoint contre-nature qu’est Rhône-Alpes.
    Serait-ce qu’une Région Massif-Central ferait peur en haut lieu ?

  2. Alagnon dit :

    Quand je regarde cette carte, je vois un auvergnat avec son chapeau qui se fait croquer la jambe par le lion rhonalpin.
    Adieu l’Auvergne !

  3. Murat dit :

    bonjour,
    Tout cela c’est n’importe quoi, il faut regarder l Franc à travers son histoire, retrouver les terres des Arvernes.
    Déjà mettre 2 par 2 les régions serait mieux déjà
    -L’Auvergne avec le Limousin
    -la Picardie avec Champagne-Ardenne
    -Rhône-Alpes avec La Provence-Alpes- côte d’azur (tous les 2 ont Alpes)

    ps: pour votre site, installer le plugin wp seo by yoast cela améliora son référencement.
    utiliser le permalien nom d’article, meilleur pour le référencement
    dans les images, ne pas utiliser _ mais – , par exemple carte_regions-2014 pas bon, carte-regions-2014 correct.
    bonne continuation

    • CORNUT dit :

      Etre attaché à sa région est une chose, mais préférer mettre L’Auvergne avec le Limousin, 2 des régions les plus pauvres de france (PIB) ce n’est peut être pas très « réfléchi ».
      Je pense que l’Auvergne à beaucoup à gagner avec Rhone-Alpes, l’inverse n’est pas forcément vrai …

      • Tireman dit :

        Bonjour à tous.
        j’admets que, quelque part, il y a opposition en l’objectif (le PIB) et le subjectif (L’attachement à une identité culturelle, historique et géographique).
        Il est indéniable que si l’on s’attache à l’aspect purement pragmatique, mieux vaut être serviteur dans la maison d’un riche seigneur, que maitre dans sa cabane de charbonnier.
        Mais, qu’est-ce qui contribue au bonheur ?
        Le PIB ou être chez-soi ?
        Cela ne mérite-t-il pas réflexion ?

Répondre à CORNUT Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<