Reportage : les villes d’eaux auvergnates au JT de TF1

Ce week-end, vous avez pu découvrir plusieurs villes thermales de notre région (Saint-Nectaire, Châtel-Guyon et Néris-les-Bains dans un reportage diffusé dans le journal de TF1. Les villes d’eaux du Massif central ont hérité d’un patrimoine thermal exceptionnel, datant essentiellement de la seconde moitié du XIXe siècle. Thermes, buvettes, gares et autres casinos-théâtres constituent aujourd’hui de véritables marqueurs de leur activité ancestrale liée à l’eau thermale. Si certains de ces monuments sont aujourd’hui en péril et font l’objet de projets de sauvegarde sur le terrain, d’autres renaissent pour devenir de véritables pôles économiques.

Revoir le reportage

sur le site http://www.tf1.fr/jt-we/

Patrimoine thermal… entre fragilité et restauration

  • Focus sur les anciens bains de Saint-Nectaire

L’ancien établissement thermal du Mont-Cornadore est fermé depuis les années 2000. Il a conservé ses 11 cabines disposées autour d’un couloir central décoré de céramiques fleuries, ainsi que son fronton richement ouvragé. Malgré son inscription au titre des Monuments Historiques en 2011, ce bâtiment subit de fortes dégradations (résurgence intérieure de la source thermale). La commune et l’Association de Sauvegarde du patrimoine espèrent trouver des fonds pour le préserver.

  • Les Grands Thermes de Châtel-Guyon

Ce joyau architectural datant de 1906 est l’œuvre de B. Chaussemiche, inspecteur principal des travaux de la gare d’Orsay et architecte du gouvernement. Il est inscrit au titre des Monuments Historiques en 1990. Remarquable par son hall intérieur richement décoré de mosaïques et de céramiques, il ferme ses portes en 2004 et devient propriété communale 5 ans plus tard. Il est situé en zone inondable et recherche des mécènes.
Monument à découvrir ici : http://bit.ly/1w963R4

  • Le Théâtre-casino de Châtel-Guyon, un joyau architectural qui reprend vie

Edifié par l’architecte parisien A. Le Voisvenel en 1900, le théâtre-casino subit plusieurs campagnes d’agrandissement, notamment par E.-J. Niermans, célèbre architecte et décorateur renommé (Folies Bergères, Moulin Rouge, hôtel Negresco de Nice…). Inscrit au titre des Monuments Historiques en 2003, puis acquis par la municipalité en 2009, ce théâtre-casino fait l’objet d’une très belle démarche de réhabilitation à travers des partenariats publics et privés, l’implication de la Fondation du Patrimoine et le soutien de la population locale, autour d’un budget de 3,88 millions d’euros.
Plus d’infos : http://bit.ly/1tJfy72

Le patrimoine thermal, source d’activité économique

  • Zoom sur les Thermes de Néris-les-Bains

Cet établissement thermal érigé en 1853 – et dont la première pierre fut posée par la Duchesse d’Angoulême en personne – est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1984. Afin d’adapter son offre à l’activité thermale, la Société Mixte d’Exploitation du Thermalisme et du Tourisme de Néris-les-Bains a lancé une campagne de restauration des galeries intérieures et de la façade, d’un coût total d’1 million d’euros et subventionnée à hauteur de 55% par l’Etat et les collectivités territoriales. Cet investissement important fait écho au dynamisme de l’ensemble du thermalisme auvergnat, qui génère 270 millions d’euros par an et emploie près de 8 000 personnes, dont 1 000 emplois directs.
Plus d’infos : www.thermes-neris.com

  • Le Spa thermal Les Nériades, bulle de bien-être

Ancien établissement thermal de première classe datant de 1930, ce magnifique bâtiment de style néo-mauresque a été réhabilité en Spa Thermal Les Nériades en début d’année. Le projet a consisté à réinventer totalement l’intérieur du bâtiment, d’une surface de 1 000 m², pour un coût total de 5,3 millions d’euros. Ce nouvel équipement de bien-être, qui emploie 16 personnes, propose un bassin circulaire intérieur et extérieur, un parcours de réflexologie plantaire, sauna, hammam, ainsi qu’une carte complète de soins.
Plus d’infos : www.neriades.com

  • L’ancienne gare de Néris-les-Bains réhabilitée en centre de congrès

Cette ancienne gare a été construite en 1931 par l’architecte L. Brachet. Elle est remarquable par ses pavillons de différentes hauteurs, sa toiture ornée de tuiles colorées et ses décorations en mosaïque. Fermée au trafic en 1959, puis inscrite au titre des Monuments Historiques en 1975, elle a été réaménagée en centre de congrès et d’expositions en 2011.
Plus d’infos : www.ot-neris-les-bains.fr/video/pavillon-du-lac-lancienne-gare/



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<