Pollution lumineuse : pour voir les étoiles mieux vaut être dans le Cantal qu’à Paris !

L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (anpcen) nous propose une étude sur la pollution lumineuse. D’après cette étude, si vous souhaitez profiter des étoiles, mieux vaut être dans le Massif Central ou en Corse plutôt qu’à Paris ou Lille !

Quelques notions sur l’éclairage public

Le parc d’éclairage public représente 11 millions de points lumineux en France en 2012, soit une augmentation de 89% par rapport à 1992. Cette forte augmentation de l’éclairage public a entrainé une hausse de 94% de la quantité lumineuse artificielle émise à la nuit depuis 1990.

Cette omniprésence de la lumière a de nombreuses conséquences sur la biodiversité. La perception de la lumière est très différente entre humains et espèces vivantes. En effet, une très grande partie des espèces animales vit la nuit. La présence de lumière peut provoquer un déréglement du cycle des animaux et des espaces végétales.

Grâce à la réduction de durées d’éclairement en milieu de nuit, le remplacement des ampoules par des ampoules basse consommation et d’autres mesures inscrites dans la loi de transition énergétique, les communes s’engagent dans la sobriété énergétique.
Attention à un effet pervers, certaines communes pourraient se dire « parce que la consommation électrique est moindre, on éclaire davantage. »

Quelles mesures pour réduire la pollution lumineuse ?

La solution la plus simple consiste à couper l’éclairage public durant quelques heures la nuit ou a moduler l’éclairage public en fonction des lieux et des besoins.
L’association estime à 12 000, le nombre de communes partiquant une extinction partielle ou complète de leur éclairage public pendant une partie de la nuit. Cela n’est pas sans conséquence sur les risques d’insécurité pouvant en résulter certaines villes.

Depuis le 1er juillet 2013, une nouvelle réglementation s’applique à l’éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades de bâtiments :

  • Dans votre rue… les vitrines de magasins de commerce ou d’exposition seront éteintes au plus tard à 1h du matin, ou une heure après la fin d’occupation des locaux, et pourront être rallumées à partir de 7 heures du matin ou une heure avant le début de l’activité.
  • Dans votre commune… les éclairages des façades des bâtiments seront éteints au plus tard à 1 heure du matin et ne pourront être allumés avant le prochain coucher du soleil.
  • Dans votre entreprise… la lumière de votre bureau sera éteinte au plus tard une heure après avoir quitté les locaux.

La carte de France des pollutions lumineuses

Carte de la pollution lumineuse en France - Crédits photo : ANPCEN

Carte de la pollution lumineuse en France – Crédits photo : ANPCEN

> En savoir plus : le site de l’ANPCEN



Articles à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

<